Bienvenue à CELLETTES

Cellettes est un village qui se situe au Sud de Blois, en Sologne, près de la Forêt domaniale de Russy, sur le Beuvron. Ses habitants sont des Cellettois et Cellettoises. En 2011, il y avait 2373 habitants. Territoire de 21 km² - 113 hab:km²

Un peu d'Histoire :

En Sologne, la pénétration humaine, lentement amorcée depuis le premier âge de fer le long des principaux cours d’eau, s’est accentuée par l’arrivée des Carnutes. Ainsi Beuvron, la rivière des bièvres (castors) est un nom gaulois.

Le site de Cellettes entouré de bois a pu se trouver à l’écart de la pénétration romaine, comme plus tard de l’arrivée des Normands, qui, l’une et l’autre, se sont faites par les vallées de la Loire et du Cher.

Le nom de Cellettes vient de « cella », la cellule de l’ermite. Ses noms précédents sont "Cella Sancti Mundrici" et "La Celle-Saint-Mondry".

En effet, dès le VIe siècle, un ermite, Saint Mondry (Mundericus ou Mondéric), se serait installé sur les bords du Beuvron.

Dans le sanctoral des RP Bénédictins, éditions Letouzey & Ané 1936, on trouve que « Mondry (Mundericus) d'Arisitum aurait été le titulaire d'un évêché fondé vers 570 en Austrasie. Mondry lui-même aurait fondé à Cellettes, diocèse de Blois, une église et un village en mémoire de sa cellule primitive ».

Dans la forêt de Russy, on peut encore voir la trace d'une voie romaine (pont romain).

Au Moyen Âge, des moulins à blé ont été construits sur le Beuvron et l'existence de vignobles est attestée aux alentours de Cellettes.

En 1790, Cellettes était un chef-lieu de canton. Elle a été rattachée au canton de Blois-Ouest en 1801.

 

Cellettes compte 18 châteaux ou maisons de maîtres sur le territoire. Le charme des Vallées du Beuvron et de son affluent le Conon a attiré à Cellettes les familles nobles du XVI siècle, puis les bourgeois de Blois et enfin des familles parisiennes.

Beauregard du XVI siècle est le plus important des chateaux, célébre par sa galerie des portraits et son cabinet des grelots, il est ouvert à la visite et comporte un parc de près de 70 hectares.

Comme beaucoup de village;  il est composé d'une église, d'une place, d'une mairie, d'écoles, de commerces et des prestataires de service. Ce village avait à l'époque son/ ses moulins, son lavoir, ses passeurs, son auberge, sa gare et des commerces plus existant en 2014.

 

Voici quelques photos d'avant et de maintenant :